La nourriture russe

dimanche 9 avril 2006

En Russie les coutumes alimentaires sont différentes de chez nous : cette différence réside dans les horaires, la qualité et le contenu des différents repas.

Tout d’abord il y a plus de repas que dans notre alimentation classique :

  • Le petit déjeuner se passe en famille. Il comprend à la fois du sucré et du salé. Il peut ainsi se composer de blini, tartines , saucisson, fromages, d’ oeufs, de saucisses et encore beaucoup d’autres choses.
  • Le déjeuner. Les russes ont l’habitude de déjeuner vers 14h.. Mais lorsque nous étions à Nijni, nous déjeunions aux alentours de 12h.30 au self du lycée. On nous servait alors une salade de concombres, des tomates, du poulet frites, dces beignets à la pomme de terre ou aux choux (pirojki) et des yaourts.
  • Le diner. L’horaire du diner est trés variable ; quasiment sur commande du correpondant (de 17 à 2h. du matin !). Il était souvent composé de différents plats en faible quantité. Par exemple des “piélméni” (sorte de raviolis russes), de soueps (borchtch) qui sont d’ailleurs aussi servies à midi, riz, betteraves, calamars, poisons etc. Il nous est arrivé de dîner plusieurs fois.

Les boissons : les russes ne boivent JAMAIS d’eau plate ! Ils boivent principalement du thé accompagné de biscuits, bonbons etc. A table ils boivent beaucoup de “jus de fruits” (Kompot en russe) qui sont des boissons dans lesquelles on a fait cuirte des fruits. En russe il n’y a a pas le même pain qu’en France, c’est trés souvent du pain noir.

Au départ il faut bien avouer que l’alimentation russe est assez dure à accepter ; en effet certains plats sont inhabituels parce qu’ils sont cuisinés d’une certaine façon., différemment .. Par exemple le poisson n’ est la plupart du temps pas cuit du tout, en fait il est même complètement cru et ce n’est pas trés bon ! Mais il faut bien s’habituer. A la fin du séjour les aliments nous étaient déjà familiers et nous acceptions trés bien ce style d’alimentation, les bases sont assez orientales tout de même.

Afin de vous transporter en Russie, nous avons déniché quelques recettes de plats traditionnels en Russie. Bon appétit !

Le Borchtch
Il existe de nombreuses variantes de ce plat ukrainien d’origine. La particularité est la belle couleur rouge et la tache blanche de la crème fraîche dans l’assiette. On peut utiliser du bœuf, du mouton ou les deux.

Pour 4 personnes
500 g de poitrine de mouton ou de boeuf
1 gros oignon finement découpé
1 carotte râpée
2 pommes de terre coupées en morceaux
1 poivron rouge coupé en lamelles
3 gousses d’ail finement découpées
2-3 petites betteraves rouges coupées en cubes
1/2 tête de chou bien découpée en lamelles
1 ou 2 feuilles de laurier
4 ou 5 grains de poivre noir
Sel
Un peu de persil
Quelques tomates coupées en morceaux ou du concentré de tomate (pour accentuer la belle couleur rouge)

Faire bouillir la viande environ une heure avec le laurier le sel et le poivre.
Pendant ce temps faire revenir à la poêle l’oignon, les carottes puis le poivron, l’ail, le persil et couvrir à feu doux 10 à 15 mn. 
Il est très bon d’ajouter à ce moment 2-3 cuillères à soupe de jus de conserve de cornichons (concombres marinés) "malossol".
Ajouter ensuite les betteraves, les tomates. Si vous employez du concentré, attendez 10-15 mn avant la fin de la cuisson.
Au bout de l’heure ajouter à la viande les pommes de terre et le chou. Il sera bon de retirer les pommes de terre cuites pour les écraser à la fourchette.
Une demi heure après, y ajouter tous les légumes qui étaient dans la poêle et laisser cuire encore une demi heure (en tout deux heures).
5 à 10 minutes avant la fin, ajuster la couleur avec du concentré de tomates et presser dans le bouillon 1/2 citron.
Dans chaque assiette verser une cuillère de crème fraîche et saupoudrer d’un peu de persil plat.

Les blini
(pour les non-russisants : il n’est pas nécessaire d’ajouter un s car le i marque déjà le pluriel de blin !)
 
Pour à peu près 30 blini :
4,5 verres de farine de blé (1 verre=150g)
4 verres de lait (1 verre=250g)
25 g de levure de boulanger
25 g de beurre
100 g de crème fraîche battue
2 œufs
2 petites cuillères de sucre
1 petite cuillère de sel

Diluer la moitié de la farine, le beurre et la levure dans le lait (un peu tiède). Laisser monter le mélange (dans un endroit où il fait chaud.
Battre cette pâte, y ajouter le reste de la farine, le sel, les jaunes d’œuf mélangés au sucre et bien battre de nouveau. Introduire avec précaution les blancs d’œuf montés en neige et la crème fouettée. Laisser remonter la pâte et faire cuire les blini, de préférence dans de petites poêles en fonte.

Quentin Bichet, Valentin Maurin et Antoine Wetta 2nde 5


Agenda

<<

2016

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>