Les transports russes

dimanche 9 avril 2006

Les transports en commun de ville

  • L’organisation
    Comme en France, les bus russes de ville ont un trajet bien précis, ainsi que des numéros pour pouvoir les reconnaître. Les bus ont également des arrêts à respecter bien que des fois, ils s’arrêtent un peu n’importe où. Une fois monté dans le bus, on découvre une organisation assez particulière de payement : en effet, nous pensons que le travail du bus se fait par famille. Le conducteur est souvent un homme et une femme vient vendre les tickets de bus en faisant des allers-retours à travers le bus. Aux heures de pointes, certaines personnes ne payent pas ou passent l’argent aux personnes de devant qui le passent à la vendeuse et le ticket revient dans l’autre sens. Un ticket coûte 7 roubles. Il y a aussi des tramways et des trolleybus qui traversent la ville. Le système est à peu près le même que dans les bus : une femme vient vendre des tickets en traversant le véhicule. Un ticket coûte 5 roubles mais il y a un système d’abonnement (une carte pour un mois).
  • L’esthétique et le confort
    Les bus de ville ne sont pas grands : cela ne facilite pas le confort. Le matin ou le soir, ils sont remplis au point de ne plus pouvoir bouger. Il n’y a pas de chauffage. Les transports en commun de ville sont en général très sales.
  • Le comportement des Russes
    Les Russes sont souvent assez brutaux dans les bus, surtout en fin de journée, quand ils reviennent du travail. Les visages sont tristes. En revanche, les jeunes sont toujours respectueux envers les plus vieux et leur cèdent les places assises. Souvent, des personnes assises nous ont proposé de prendre notre sac. Méfiantes, nous avons refusé ! Mais nos correspondantes nous ont expliqué que c’est d’usage en Russie, c’était tout simplement pour soulager notre dos. En France, nous ne retrouverions sûrement pas notre sac !

Les voitures

  • La circulation en Russie
    Dès notre arrivée à Moscou, nous avons remarqué la façon spéciale de conduite en Russie : ils roulent à droite mais ne font pas très attention pour changer de file ou respecter les feux. Parfois ils roulent sur les voies de trolley et les doublent sans aucune prudence. Les conducteurs ne respectent pas les piétons, c’est une vraie aventure de traverser la route ! Et la mentalité face à la ceinture de sécurité n’est pas du tout la même qu’en France. En effet, les Russes ont trouvé tout à fait anormal que l’on désire la mettre et nous ont même empêché de le faire ! Des campagnes de prévention seraient sûrement utiles.
  • L’esthétique des voitures
    On voit toutes sortes de voitures. Bien sûr de vieilles carlingues poussiéreuses, souvent des Lada, mais aussi de grosses 4x4 ou des berlines flambant neuves appartenants aux nouveaux riches.

Le train

  • Nous avons pris le train de Moscou à Nijni-Novgorod et force est de constater qu’il était des plus modernes. Compartiment pour 6 avec 2 télévisions, écouteurs et un petit goûter pour chaque passager. Au fond du couloir, une hôtesse proposait du thé ou du café pour quelques roubles. Par contre, le train n’était pas d’une grande rapidité. Peu importe, cela nous a permis d’observer les paysages russes !

Marie Chiambretto
Emmanuelle Vanet
Sophie Sage
2nde 5


Agenda

<<

2016

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>