A la découverte de l’East End

lundi 16 février 2009
par  Marie-Line Bouhatous

L’East End, l’autre côté de Londres, un article écrit par Clémence Chung

Londres est, pour beaucoup de Français, une grande métropole, prospère, moderne, développée, avec ses musées prestigieux, ses buildings et ses architectures ultra contemporaines, mais Londres n’a pas poussé de façon uniforme et l’un des meilleurs aperçus du Londres d’avant, surtout du Londres populaire, se trouve à l’est.
Ce quartier, murs de briques nues et pavés foncés,

a en effet ce caractère nostalgique que lui donne son histoire :
L’installation des Huguenots français fuyant la France à la fin du XVIIème siècle après la révocation de l’Edit de Nantes, des Irlandais, puis celle des juifs d’Europe centrale dès le XIXème siècle suivis au XXème siècle et encore de nos jours par les émigrés du Bangladesh, ont laissé des traces successives qui ne se sont pas annulées mais bien au contraire, qui sont restées visibles, chacune avec un signe distinctif comme les maisons aux volets de bois (très rares à Londres) avec leurs baies vitrées au dernier étage, un héritage des Huguenots qui cherchaient la meilleure lumière pour tisser la soie . La tradition des métiers du textile , de la confection et de la mode ne s’est jamais interrompue et ce sont les immigrés du Bangladesh qui la perpétuent de nos jours . Les noms des rues sont en anglais mais sont sous-titrées en bengali. On appelle d’ailleurs ce quartier « Banglatown ».


Un nom de rue en anglais et en bengali


Les épices de Brick Lane

Le bâtiment qui fait l’angle de Fournier Street et de Brick Lane résume toute cette histoire :
tour à tour temple pour les huguenots, église méthodiste, puis synagogue, il est désormais la mosquée du quartier.
Tout au long de Brick Lane, les épiceries et les petits restaurants indiens, pakistanais ou bengalis accueillent les touristes, intrigués par ces modestes maisons de briques sombres tout près des buildings de verre étincelants de technologie.
A l’autre bout de Fournier Street,

en allant vers le merveilleux Spitalfield Market,

on peut voir Christ Church, la très belle église anglicane à l’architecture étonnante qui accueille de nombreux concerts de musique baroque.

L’évolution du quartier ne s’est bien sûr pas arrêtée et l’East End n’échappe pas au phénomène de ‘gentrification’ : ici comme ailleurs, les pubs sont peu à peu remplacés par des Starbucks cafés et des commerces de proximité deviennent galeries d’art, les maisons sont achetées et restaurées par ceux qui y trouvent des prix plus attractifs que dans d’autres quartiers , tout cela au grand regret des habitants aux revenus modestes, dont de nombreux artistes qui y avaient leurs ateliers. Avec un certain décalage par rapport aux autres quartiers de Londres, les prix flambent et certains doivent partir. La vie nous a donc semblé bien dure, pour certains dans cet endroit, exemple assez caractéristique du mélange multiculturel à l’anglaise.
Nous gardons ainsi une image contrastée de Londres, dans sa brillance mais aussi dans son côté mat.

Spitalfield market, un article écrit par Melissa Tebbani

What I found striking in Spitalfield Market was the fact that there were lots of clothing styles which were accepted by everybody there… Nobody seems to pay attention or to laugh at persons, even if they have an alternative style !
I was also happy to see that people out there were very kind with us ,for example when we were lost an old gentleman came naturally in order to help us… we didn’t have to ask ! This surpriesd me a lot ! I felt it was amazing to speak with lots of persons in this market… people out there seem to be open-minded and interested in other cultures and languages.We even met a girl with whom we spoke English only to find out at the end that she was French too… it was really strange but also good for our self-esteem as she had seemed to take us for genuine natives !
I prefer the East End because of its cosmopolitan population… there all the communities are represented with respect and also because it’s interesting to discover a different part of London, far away from its stylish places but not from us !


Agenda

<<

2016

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>