Partenope de G. F. Händel

lundi 5 janvier 2009
par  Marie-Line Bouhatous

Un article écrit par Marie-Line Bouhatous

Partenope est un opéra seria composé par G. F. Händel (1685-1759) sur un livret de Stampiglia et créé à Londres en 1730.

Durant le printemps 2008, Monique Afonso suivait de près la programmation de l’English National Opera. Lorsqu’au mois de juin 2008, nous avons appris que Partenope de Händel serait programmé à l’automne, nous avons décidé qu’assister à sa représentation le 24 octobre constituerait le "clou" du voyage.
Dès la rentrée du mois de septembre, les élèves de spécialité musique ont commencé l’analyse de cette oeuvre en classe, cette étude s’inscrivant dans l’une des thématiques du programme : Musique et drame.

L’oeuvre

Personnages : Partenope (Parthenope), fille d’Eumelius, reine de Naples (soprano), Arsace, prince de Corinthe, ancien amant de Rosmira (mezzo-soprano), Rosmira, princesse de Chypre, fiancée d’Arsace, travestie sous le nom d’Eurimene (alto), Armindo, prince de Rhodes, amant de Partenope (alto), Emilio (Emilius), roi de Cumes, amant de Partenope (tenor), Ormonte (Ormontès), capitaine des gardes de Partenope (basse)

Synopsis

Parthénopé, fille d’Eumelius, roi de Phères en Thessalie, a quitté Chalcis, dans l’île d’Eubée, de nos jours Nègrepont, suivant l’augure d’une colombe, pour fonder, sur les bords de la mer Tyrrhénienne, la ville de Parthénopé, aujourd’hui Naples. Ceci est rapporté dans le Onzième Chapitre du Premier Livre de l’Histoire de la Ville et du Royaume de Naples par Gio. Antonio Sumonte. Le reste est imaginaire.

Acte I

Partenope appelle les bienfaits d’Apollon sur sa nouvelle cité de Naples. Auprès d’elle se trouvent deux de ses soupirants, l’un déclaré (Arsace, prince de Corinthe), l’autre secret (Armindo, prince de Rhodes). Survient un prince arménien qui dit s’appeler Eurimene et demande l’hospitalité de Partenope. Il s’agit en fait de la princesse de Cypre, Rosmira, abandonnée par Arsace qu’elle poursuit sous un déguisement masculin. Le capitaine des gardes, Ormonte, annonce l’approche du prince de Cumes, Emilio, à la tête de ses troupes. Rosmira conseille à Armindo de dévoiler ses sentiments à Partenope et, se retrouvant seule avec Arsace, lui arrache la promesse qu’il ne dévoilera à quiconque son identité. Partenope reçoit l’aveu d’Armindo (mais elle est amoureuse d’Arsace) et résiste aux avances brutales d’Emilio, qui la menace d’une guerre.

Acte II

Au cours de la bataille, Armindo sauve Partenope tandis qu’Arsace capture Emilio. Poursuivant sa vengeance, Rosmira provoque Arsace en combat singulier, malgré l’interdiction de Partenope. Arsace ne peut que se dérober aux provocations de Rosmira et passer pour lâche. Rosmira réconforte Armindo en promettant de le servir auprès de la reine, mais repousse Arsace qui cherche à rentrer dans ses bonnes grâces.

Acte III

Rosmira réclame le combat contre Arsace, expliquant qu’elle veut venger l’honneur de la princesse de Cypre abandonnée par l’infidèle. Partenope consent alors au duel et se retourne vers Armindo. Rosmira s’attendrit en voyant Arsace endormi, mais joue son rôle et se prépare au combat. Arsace trouve une échappatoire : il demande au faux Eurimene de combattre torse nu. Rosmira se trouble et doit avouer son identité. Partenope épouse Armindo, Rosmira et Arsace se réconcilient.

L’étude de Partenope nous a permis de comprendre la structure et les caractéristiques de l’opéra seria : ouverture à la française, récitatifs, arias da capo exprimant de façon très codifiée les sentiments des personnages, choeurs de louanges, etc…. Si l’opéra seria nous est apparu comme un genre parfois très stéréotypé, la splendeur de la musique de Händel fait oublier l’invraisemblance et la complexité de l’intrigue, rend indulgent sur l’aspect conventionnel et figé de l’alternance systématique récitatif/air. C’est pourquoi les élèves musiciens ont déchiffré avec enthousiasme de nombreux passages de cette oeuvre.
Quelques jours avant le voyage, ils ont présenté cet opéra aux autres camarades de la classe (spécialité arts plastiques et anglais), sous forme de saynète et ont interprété le quatuor vocal de l’Acte III (Armindo, Emilius, Arsace, Partenope), accompagnés par Nina au violon, Laetitia au hautbois et Louise à la viole de gambe.

A notre retour, Etienne Brunet nous a présenté les courants artistiques du XXème siècle auxquels fait référence la mise en scène de Christopher Alden : La Nouvelle Objectivité, le Dadaïsme, la modernité, Man Ray, etc… (voir article "la mise en scène de Partenope à l’English National Opera")


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>