Textes officiels

mardi 12 août 2008
par  Nicolas Sard

Références : B.O.E.N. n° 9 du 29 février 1996, H.S. n° 2 du 9 avril 1998 et n°33 du 21 septembre 2000

I - Objectifs de formation

Lors de TIPE, l’étudiant est placé en situation de responsabilité, avec un choix et un travail personnel à effectuer. Cette activité doit l’initier à la démarche scientifique et l’habituer à se poser des problèmes nouveaux auxquels les scientifiques, chercheurs et ingénieurs sont constamment confrontés.

L’objectif de TIPE est de permettre à l’étudiant de développer les principales qualités et capacités suivantes :

  • l’ouverture d’esprit (lectures et informations hors du programme d’enseignement)
  • l’initiative personnelle (notamment par le choix d’un sujet de travail)
  • la faculté de rapprocher plusieurs logiques (notamment par un décloisonnement des disciplines),
  • des qualités d’observation,
  • l’aptitude à l’imagination expérimentale,
  • l’esprit critique,
  • l’aptitude à argumenter,
    le tout en continuité avec l’acquisition de la démarche expérimentale mise en place dans l’enseignement secondaire.

Cette partie de l’enseignement en classe préparatoire a pour objectif de valoriser la curiosité intellectuelle et le travail en profondeur plutôt que la rapidité, évaluée par ailleurs dans le cadre du contrôle de l’acquisition des connaissances disciplinaires.

II – Organisation

Les TIPE en première année

En première année, les objectifs essentiels sont l’ancrage des connaissances dans le concret ainsi que la mise en évidence de divers types de relations entre les êtres vivants (y compris l’homme) et avec leur milieu (biologique, géologique, géographique…).

Les TIPE sont consacrés à une sortie pluridisciplinaire sur le terrain, sa préparation, son exploitation et à la réalisation d’un court rapport.

Les TIPE de première année sont sans lien autre que méthodologique avec les TIPE de seconde année.

Les TIPE en seconde année

1) Thème

En seconde année, les TIPE portent sur des sujets ayant pour cadre un thème défini au niveau national. Ce thème, renouvelé annuellement, est fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Les TIPE favorisent une approche interdisciplinaire en synergie avec les disciplines principales que sont la biologie et les sciences de la Terre. Le thème peut être illustré, à titre indicatif, d’exemples de sujets sélectionnés en tenant compte de leur orientation biologique et/ou géologique, des possibilités bibliographiques, d’observation, d’expérimentations simples ainsi que des investigations pluridisciplinaires auxquels ils peuvent donner lieu.

2) Contenu

L’intérêt principal des TIPE de seconde année réside dans le choix, l’appréhension et la compréhension critique par l’étudiant du sujet sous ses différents aspects (conceptuel, documentaire, expérimental ou d’observation) ainsi que dans son aptitude à argumenter et discuter les questions soulevées par son étude. Dans ce cadre, le rôle de l’enseignant consiste à permettre à l’étudiant d’effectuer une démarche personnelle.

L’étudiant choisit un sujet de travail personnel, d’intérêt biologique et/ou géologique. Le choix s’effectue sur la base d’une brève présentation pluridisciplinaire du cadre scientifique du thème annuel. Ce travail d’initiative personnelle constitue avant tout un exercice de méthode. Il consiste, par exemple :

  • à effectuer des observations concrètes et à analyser des phénomènes biologiques et/ou géologiques,
  • à identifier des problèmes, à les poser clairement et, pour y répondre, à proposer des hypothèses explicatives,
  • à réaliser des montages expérimentaux simples et à interpréter les résultats obtenus,
  • à examiner des documents de façon critique.

L’étudiant utilise, pour ce travail, une bibliographie restreinte aux traités et aux articles en français des revues de grande diffusion, ainsi que diverses ressources scientifiques disponibles et facilement accessibles (centre de documentation et d’information, muséums, expositions, médias…). Il peut aussi effectuer, si le projet le nécessite, des visites de laboratoires ou d’entreprises. En aucun cas, le travail ne peut se réduire à une bibliographie.

3) Mise en œuvre

Le travail se concrétise par la rédaction d’un rapport comportant au maximum de 6 à 10 pages (soit au maximum 20000 caractères plus les illustrations). Les textes et figures sont originaux sauf, éventuellement, pour des documents servant de base à la question qui est à l’origine de l’étude.

Les étudiants effectuent ce travail de façon individuelle, ou bien en petits groupes (le groupe de 3 étudiants est conseillé), pour tout ou partie de la recherche. Dans ce cas, chacun des membres du groupe doit s’engager personnellement sur l’intégralité du projet présenté dans son rapport.


NDR
En pratique, les étudiants sont principalement encadrés par leur enseignant de Biologie-Géologie, avec la participation active des enseignants de Mathématiques et de Physique-Chimie permettant d’effectuer un travail interdisciplinaire.
En première année, l’horaire est de 2h toutes les deux semaines. Les étudiants travaillent sur un thème choisi par leurs enseignants et s’entraînent ainsi en vue des concours de seconde année.
En deuxième année, l’horaire est de 2h toutes les semaines. Les étudiants travaillent sur le thème national et sont évalués lors des épreuves orales des concours.


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>