Projet Montagne. Projet Montagne. Les premières L art et musique à la Belle Electrique.

dimanche 29 mai 2016
par  Etienne Brunet

Dernière sortie pour les élèves de première L, à la découverte d’une architecture contemporaine : la Belle Electrique.

Accompagnés par Mesdames Bouhatous et Deny, les élèves ont pu suivre la visite proposée par Isabelle BERRUYER-STEINMETZ, architecte-urbaniste au CAUE de l’Isère

Extraits choisis des remarques des premières :

dsc09757.jpg

« Nous avons eu la chance d’avoir une visite privée avec une médiatrice culturelle de la « BELLE » comme la surnomment ses employés, et une architecte qui a pu nous expliquer la structure du lieu et les matériaux employés »
Julien

« L’intérieur est vraiment beau, avec des couleurs bleu nuit et rouge… »
Mathilde

dsc09786.jpg
dsc09788.jpg

« La Belle Electrique est une salle de spectacle dédiée aux musiques amplifiées qui a une capacité de 1016 places incluant le personnel. Elle est située dans le quartier Bouchayer Viallet à Grenoble, qui est très vivant, avec beaucoup de salles de spectacles et un lieu d’exposition d’art contemporain important : le Magasin. A l’origine, cet espace qui est maintenant une partie de la ville était composé de marais. C’est seulement au XIXème siècle lorsque les industriels Bouchayer et Viallet y installent leurs usines que des habitations se développent, principalement celles des ouvriers qui travaillent sur place. Mais à la moitié du XXème siècle ces industries périclitent et le quartier est délaissé. C’est seulement dans les années 90-2000 qu’il est rénové et que de nombreux bâtiments d’habitation y sont construits. Le quartier est alors principalement résidentiel, mais se dynamise peu à peu dans le courant des années 2000.

dsc09761.jpg

La Belle électrique contient une salle de spectacle, en forme de pentagramme ainsi qu’un restaurant /bar, une mezzanine, des loges et des balcons pour les fumeurs qui forment une sorte d’étoile à 5 branches. La façade extérieure est recouverte de bardeaux. La salle contient peu de gradins, mais une grande fosse et beaucoup d’espace où les spectateurs sont encouragés à se déplacer, à danser pour ‘vivre la musique’ plutôt que de rester statiques. Les gradins sont rouge vif, ce qui créé une sorte d’écrin qui contraste avec le bleu nuit de la fosse et des murs. Les régies son, lumière et vidéo sont installées dans la fosse parmi les spectateurs, mais tous les éclairages sont installés à l’avance avec un grill. Ce système, peu courant en France, permet de mettre en place les lumières plus facilement car les employés ne sont pas nécessairement harnachés lors de l’installation.

dsc09763.jpg
dsc09765.jpg

La programmation de le Belle Electrique est très éclectique, elle regroupe toutes sortes de musiques contemporaines amplifiées de la pop au métal en passant par les musiques du monde. Le revêtement de la salle est conçu de façon à absorber les résonances, contrairement aux salles dédiées à la musique classique où les matériaux amplifient le son.

dsc09791.jpg

La Belle Electrique a largement contribué à dynamiser ce quartier en attirant à la fois des spectateurs, mais aussi d’autres personnes avec le bar qui organise de nombreuses animations et le restaurant qui a été longtemps un des seuls de Bouchayer-Viallet. »
Clara

dsc09771.jpg

J’habite dans le quartier Bouchayer-Viallet et je connaissais la Belle Electrique avant cette sortie, cependant je connaissais peu de chose en ce qui concerne l’architecture de ce bâtiment.
Les explications étaient claires et précises. J’ai beaucoup appris sur cette salle à musique amplifiée. Le choix des couleurs (rouge framboise et bleu nuit) de la salle m’a intéressée. La configuration de la salle (arrondie), permet à la musique de bien circuler. Le mélange laine/bois permet l’absorption du son.
La montée sur scène et la visite dans les loges m’a beaucoup plu, et j’ai pu me rendre compte de la « face-cachée », c’est à dire voir davantage qu’un spectateur « normal ».
Pour ma part, je trouve l’architecture du bâtiment très réussie. Par moment, nous avons pu constater les difficultés architecturales comme par exemple le problème qu’impose l’escalier trop étroit et ne répondant pas aux normes.

Jade

dsc09793.jpg

« La Belle Electrique est une salle de concert que je fréquente régulièrement car sa programmation correspond parfaitement à mes attentes musicales, cependant je ne m’étais jamais interrogée quant à sa construction et son fonctionnement. Sa structure en arc de cercle, sa grande fosse, tout ce qui a été mis en place pour rendre cette salle unique, ce que je ressentais inconsciemment, me sautent à présent aux yeux. J’ai été surprise des difficultés qu’elle pouvait rencontrer face à une demande trop forte des spectateurs. De plus cette visite m’a permis de prendre plus en compte sa localisation dans le quartier et les répercussions engendrées par les nuisances sonores.
Voir les coulisses et les loges rend l’univers du spectacle plus réel et relance encore et toujours mon goût pour les métiers artistiques. »

dsc09775.jpg

Mathilde

« J’ai trouvé cette visite très intéressante car nous avons pu voir une salle dans une autre optique que le concert. Nous avons pris le temps d’observer et comprendre les différents détails architecturaux. Les couleurs utilisées sont le rouge, afin de donner une impression d’écrin et le bleu nuit sur les murs, qui est plus doux que le noir. Le bâtiment a été pensé comme une étoile à 5 branches, la salle, la salle vue de l’intérieur ressemble donc a un théâtre romain. Cela donne un côté restreint et une certaine proximité entre la scène et le public. Cette forme permet également une bonne diffusion du son. La laine posée sur les murs de la salle, permet également d’avoir une bonne acoustique. Nous avons pu découvrir tout ce qui se passait derrière un concert, qui étaient les différents acteurs à ce moment là, et au quotidien. C’est à dire les régisseurs, les éclairagistes, l’accueil, le bar, les restaurateurs. Nous avons visité le catering, lieu de détente et de convivialité entre l’équipe technique et les artistes, et les loges, lieu de préparation et de concentration. Ce qui nous a permis de nous mettre à la place des artistes avant et après un concert.

dsc09778.jpg

J’ai été surprise de découvrir qu’il y avait d’autres manières de profiter d’une salle de spectacle pour les personnes qui ne voulaient ou ne pouvaient pas assister à un concert, comme le restaurant, le bar qui est dans la salle de concert et le coin fumeur qui permet aux spectateurs de s’échapper quelques instants et de reposer leurs tympans. »
Manon

dsc09781.jpg

« Le bâtiment me semble très esthétique avec ses nombreuses baies vitrées et son entrée qui ressemble à une scène de spectacle : une immersion dans l’univers de la salle »
Pauline

« Nous avons aussi appris quels étaient les objectifs du projet de la construction de la Belle Electrique comme par exemple le fait que les spectateurs « vivent la musique » en étant en grande majorité debout et puissent danser ou se déplacer comme ils veulent dans la salle pendant le concert. »
Anna

dsc09782.jpg

« La chose qui m’a frappé : c’est l’étroitesse de la salle et les couleurs rouge et noire (…) l’espace immense réservé à la fosse qui prend le pas sur l’espace des gradins, pour vraiment vivre la musique à fond »
Armand

dsc09795.jpg

« Les arrondis de la salle de spectacle permettent le passage du son dans tout l’espace. La laine et le bois sont des matériaux qui recouvrent les murs de cette salle : ils sont spécialement utilisés pour avoir une bonne qualité de son »
Mélanie

dsc09784.jpg

« Installée dans une ancienne zone industrielle, les éléments de l’architecture du bâtiment reprennent des éléments de celle-ci (métal, planches,…). »
Anna

« L’intervenante nous a expliqué les chois esthétiques et leur valeur symbolique. Ces informations répondent à ses questions qu’on ne se pose pas vraiment et qui pourtant nous aident à comprendre l’historique, le but et l’esprit du lieu »
Meije

dsc09794.jpg

« Ce qui m’a le plus plu était de découvrir l’envers du décors de la salle avec les loges et la scène. Le quartier Bouchayer-Viallet est sympa avec son esplanade et les fresques du Gre Street Fest. Il était important pour moi de voir que la réalité du projet a été différente de ce qui avait été prévu, avec le restaurant par exemple qui prend une place de plus en plus importante (80 couverts le midi) »
Matthieu

logo-15.jpg
illustration-page-249-12.png

Agenda

<<

2016

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>