Rencontre avec Leïla Sebbar

jeudi 12 mai 2011
par  Les Docs

Dans le cadre du Printemps du livre 2011 dont le thème était "En quête d’origines", les bibliothèques de Grenoble ont invité Leïla Sebbar.

L’écrivain a rencontré la classe de 2nde2 le vendredi 15 avril au CDI du lycée.

Les élèves, qui ont suivi l’option littérature et société avec Mme Favero et M. Lachenal ont au préalable travaillé sur la guerre d’Algérie et lu La Seine était rouge.
Ils ont pu pendant une heure poser des questions à l’écrivain sur son métier, sue les thèmes récurrents de ses romans et essais et en particulier sur la violence.

Petit extrait des échanges :

- En quelle année avez-vous écrit votre premier livre ?

Il y a une différence entre écrire et être publié. Quand on aime écrire , on écrit pour soi. J’ai beaucoup écrit dans ma jeunesse et ensuite j’ai écrit des articles pour la presse avant mon premier livre qui est un essai : On tue les petites filles.

- Dans La Seine était rouge, vous parlez aussi de violence, c’est un thème qui vous touche ?

Ce n’est pas un hasard si j’ai écrit ce livre (On tue les petites filles) sur les violences faites aux enfants. Il y a des rapports avec La Seine était rouge. Ces violences physiques portent atteintes à l’intégrité de la personne. A travers tout ce que j’écris, je mets en scène la violence, les violences pour faire réfléchir aux effets de cette violence.

- Est-ce qu’il y a une violence que vous avez subie qui expliquerait ce fil conducteur de la violence dans votre œuvre ?

Après la publication de mon premier livre, tout le monde se posait des questions. Et bien, non, je n’ai pas été maltraitée. J’ai eu une enfance heureuse, une famille aimante. Mais la guerre était là, la colonisation a été une violence même si ce n’est pas une violence directe. Toute violence quelle qu’elle soit, politique ou sociale a des conséquences.

Quelques livres disponibles au CDI :

- La jeune fille au balcon Nouvelle. A Alger, de nos jours, la jeune fille sur son balcon sait qu’au dehors tout est interdit, dangereux et suspect.
- Parle mon fils, parle à ta mère. Roman. Conversation entre une mère et son fils prodigue. La mère lui parle de ses filles, des femmes françaises…

- La Seine était rouge. Roman. 17 octobre 1961. La manifestation pacifique des Algériens qui se révoltent contre le couvre-feu qu’on leur impose, est violemment réprimée et fait de nombreux morts.

- L’arabe comme un chant secret. Comment vivre séparée de la langue de son père : telle est la question que se pose Leila Sebbar depuis l’Algérie coloniale où elle est née d’un père algérien et d’une mère française.

Vous pouvez consulter le site officiel de Leila Sebbar à l’adresse suivante : Http ://clicnet.swarthmore.edu/leila sebbar


Agenda

<<

2016

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Brèves

Manuel d’Anglais 2de

vendredi 16 septembre

Les références du manuel d’Anglais choisi par les professeurs ont été intégrées à la liste des manuels de 2de.

Météo

Grenoble, 38, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>